Pour les
autres pages
Cliquez sur
le lien
---------------
page d'accueil ICI:

---------------
Le site
ICI :

---------------
- Le voyageur du passé -

 Ce récit tiré du livre de Jaques Bergier
        ( Le livre du mystère)
 nous a été envoyé par un  internaute du
 pseudo de Desgond de la Lune qui nous
 à autorisé a le publier ...


 L'affaire Rudolf Fentz :

La vraie photo de Rudolph Fentz
- le vrai visage de Rudolph Fentz -
p

 Restée pendant longtemps un mystère irrésolu, exposé comme un
 fait authentique  surtout  depuis les années 1970.
 Le cas Rudolf Fentz, acquit une popularité encore plus
 grande avec Internet, en particulier en Espagne et en France..
 Bien qu'elle fut contestée  en 2005 comme étant complètement
 fausse rien n'a été prouvé .


 L'histoire

 Dans la version la plus répandue de l'histoire, l'affaire débute
 à New York, sur le célèbre borough de Times Squares. Un soir
 de Juin 1950, aux environs de 23h15, un homme habillé de façon
 élégante mais avec des vêtements datant du XIXème siècle :
 grand manteau noir, haut de forme, jaquette, pantalon à carreaux
 fit son apparition au milieu de la foule.

 Il semblait âgé d'une petite trentaine d'année, et avait l'air
 complètement désorienté et regardait anxieusement autour de lui.
 Il tenta alors de traverser la route, mais fut heurté par une
 voiture et mourut . . . .

 Une fois transporté à la morgue,on fit une liste de ses affaires
 personnelles  :

     a)  une pièce de bronze démonétisée.

     b)  la note pour le logement d'un cheval et l'entretien d'un
         chariot,situé à Lexington Avenue (une adresse maintenant
         inconnue ).

     c)  70 dollars en billets anciens.

     d)  des cartes de visite au nom de Rudolf Fentz, avec son
         adresse sur la Fifth Avenue.
 
    e)  une lettre adressée au porteur, dont le cachet postal datait
        de Juin 1876.

  Les objets semblaient parfaitement neufs et ce malgré leur  âge.

Objets similaires de la liste
- Ce sont des billets et des pièces similaires
 qui furent trouvés  sur Rudolf Fentz-


p

 Le capitaine Hubert V. Rihm (alors chargé des enquêtes sur les personnes
 disparues à la police new-yorkaise) mena une investigation pour éclaircir
 l'identité du mort. Il retrouva l'adresse sur la Fifth Avenue...
 Mais les propriétaires du magasin en question n'avaient jamais entendu
 parlé de Rudolf Fentz.

 Le capitaine H.V Rihm se heurta alors à l'absence totale d'information
 sur le personnage :  Fentz n'apparaissait dans aucun annuaires
 téléphoniques,
ses empreintes n'étaient répertoriées nulle part, aucune
 trace de lui
n'était conservée dans les registres médicaux...

 Le capitaine Rihm chercha parmi les comédiens, pensant que Rudolf Fentz
 portait un costume  puis , partant du constat que le nom était allemand,
 il enquêta auprès des services de l'immigration et des ambassades et des
 consulats 
d'Allemagne, de Suisse et d'Autriche... Mais aucune de ces pistes
 ne
donna quoi que ce soit.

 Rihm, qui persévéra et finit par trouver un Rudolph Fentz Jr dans un
 annuaire téléphonique de 1939. Se rendant à l'adresse indiquée,
 il apprit des habitants que Fentz était un homme d'une soixantaine
 d'année qui travaillait dans une banque proche, et que ce dernier
 avait déménagé après avoir pris sa retraite.

 Ce Fentz Jr ne correspondait pas à l'inconnu de Times Squares,
 puisqu'il avait presque 70 ans au moment où l'accident avait eu
 lieu, mais il se pouvait que ces deux personnes soient de proches
 parents.Contactant la banque, Rihm apprit que Rudolf Fentz Jr
 était mort en 1945, mais que sa veuve était toujours en vie et
 résidait en Floride.

 Rihm écrivit à cette dernière, qui lui répondit que le père de son
 mari avait disparu au printemps 1876. Il était partit fumer un cigare
 à l'extérieur, et n'était jamais revenu. Malgré tout les effort de
 la famille, jamais il ne put être retrouvé.

 H.V. Rihm, en cherchant dans une liste des personnes disparues durant
 l'année 1876, y retrouva Rudolf Fentz ainsi qu'une photographie de lui,
             ( Voir la photo mise en tête )
 son âge  29 ans, ainsi que ses vêtements correspondaient avec l'homme
 de Times Squares. De peur de passer pour mentalement dérangé, Rihm
 préféra classer l'affaire....


 De nombreuses autres versions de l'histoire de Rudolf Fentz sont
 disponibles sur Internet. Elles divergent entre elles par des petits
 détails : l'heure du décès de Fentz, ses conditions d'apparition mais
 dans l'ensemble l'histoire reste identique
..

p
 

 L'histoire est contestée en 2005.



 Dès les années 70, pensant avoir affaire à un fait véridique, les
 personnes qui s'y sont intéressées ont tenté d'apporter diverses
 explications à la mystérieuse téléportation dans l'avenir de
 Rudolf Fentz :

 

 En 2000, Carlos Canales, un auteur espagnol s'intéressant au surnaturel
 publie un article de 6 pages dans le magazine espagnol "Más Allá".
               ( en Français : Plus loin ) ..

  ( En jaune ce sont les remarques apposées par le webmaster du site
   de magie Amérindienne contredisant les écrits de Chris Aubeck ) ..

 Piqué par la curiosité,mais aussi par son incrédulité concernant les
 récits un tant soit peu fantastiques  le chercheur en folklore Chris
 Aubeck décide de mener son enquête sur cette histoire.

 Ce chercheur passa déjà de nombreuses années à critiquer des récits des
 mythologies Indienne que beaucoup prétendaient vrais ou, qui se rapportaient
 à certaines réalités mais romancées et contées dans un langage naïf..
 Car aucuns Indiens de l'époque antérieure a la conquête par les
 blancs ne connaissait ni la roue ni même le cheval et les décrivaient
 avec leur mots de l'époque et ce critique voulait tout ranger dans les
 mythes a tendance folklorique ..

 C.Aubeck est alors frappé par le manque d'informations sur cette affaire:
 il lui est par exemple impossible de mettre la main sur le rapport de police
 concernant le cas Rudolf Fentz, ainsi le certificat d'inhumation et la tombe
 ou aurait été enterré ...Comme si sur les fosses communes étaient portés les
 noms et le pedigree des malheureux y ayant été jetés ..

 Il ne réussit pas non plus à retrouver de trace des témoins ayant participé
 à la résolution de l'affaire dont Hubert V.Rihm en particulier qui avait déjà
 plus de 4O ans lors de cette affaire ou, assisté à l'accident ( 50 années plus
 tard )!!!! bien que certains auteurs espagnols comme Canales affirment
 ( sans en
apporter la preuve ) avoir eu accès à des enregistrements des
 témoignages.


 A noter que ce C.Haubeck n'a jamais rencontré Canales donc n'a en aucun cas
 pu lui demander de copies de rapports puisque ce dernier a refusé de les
 envoyer a Jaques Bergier et a exigé que ce dernier vienne a lui pour obtenir
 des copies ..

 Finalement, Chris Aubeck retrouve la source originelle de l'histoire de Rudolf
 Fentz : un récit de science-fiction nommé I'm Scared écrit par l'auteur américain
 Jack Finney (1911 – 1995), et publié dans le magazine " Collier's " en 1951.
 ( Remarquez peut être a la suite de cette affaire qui a eu lieu un an auparavant )
 et qui il faut bien le dire ferait la joie d'un éditeur ou d'un auteur se science
 fiction si elle arrivait maintenant...Comme quoi on peut dire n'importe quoi et
 son contraire  ..

  Toujours d'après ce contestataire et sans autres preuves non plus il ajoute :

 La totalité des faits et des personnes évoqué dans le récit sont donc
 entièrement de la fiction . . .

 Ce récit fut par la suite repris par Ralph M. Holland dans son livre A Voice
 from the Gallery, mais n'ayant pas les droit d'auteurs,( de qui ??) ce dernier
 recopia l'histoire parait il  sans permissions, et ôta ainsi tout les éléments
 indiquant qu'il s'agissait d'un récit de fiction.( il n'avait sans doutes
 pas été informé par le contestataire en question ) ...!

 L'histoire de Rudolf Fentz fut ensuite reprise de nombreuses fois dans la revue
 de l'association ufologique Borderland Sciences Research Foundation ( dont l'auteur
 n'ignorait rien du récit de science fiction tiré de cette histoire )  et divers
 livres Espagnols et français dont Le Livre du Mystère de Jacques Bergier et Henri
 Gallet..Comme si Jacques Bergier homme de science fort connu pouvait se permettre
(chose qu'il n'a jamais faites sans mettre les récits entre guillemets et prévenir
 ses lecteurs ) présentant ce récit comme un  événement authentique. Il faut noter
 également que ces derniers auteurs Français n'ignoraient pas eux non plus qu'un
 roman de science fiction avait été écrit et tiré de cette affaire ..